Lire plus :
Istanboul dangerous

Depuis quelques jours, j’ai les nerfs en pelote, le cerveau qui s’échauffe, la tête qui tourne. En plus de la langue...

Lingerie: entre kitch et vulgarité

Je n'ai jamais gagné beaucoup d'argent mais il y a une chose dans laquelle je n'ai jamais hésité à investir:...

Désorganisation générale

S'il y a bien une chose à laquelle on reconnaît un Européen qui s'installe à Istanbul, c'est qu'il veut S'OR-GA-NI-SER....

Fermer