Lire plus :
Un Korhan bey transformé

Je continue à suivre les cours de turc trois fois par semaine. Il s'avère que le cours de Korhan bey...

Je cuisine (enfin j’apprends)

Debout devant la cuisinière, je touille, agacée, dans un poêlon. J'essaye de cuire du riz acheté en vrac, à la turque. Il...

Istanbul mon amour – par Noémie Deveaux

Fermer