Lire plus :
La bonne annonce

Je me fais une raison : une colocation propre à Istanbul, ça n’existe pas. Je suis sur le point de prendre...

Un retour mouvementé

Un mois plus tard, je débarque à l'aéroport Atatürk avec un énorme sourire ainsi que deux valises remplies de chocolat...

Toutes les anecdotes

Fermer